NEWSLETTER


25591739 1679836768746458 260233627598378281 nAttroupement des fonctionnaires et agents de l'Etat devant le Trésor public pour le paiement de leurs arriérés de salaires à la veille de Noël

L'irresponsabilité de la politique publique ou l'ignorance dans la gestion de la chose publique?

Non seulement le pays est rempli des terroristes qui n'attendent que ces pareilles occasions pour opérer mais aussi, - nous avons eu à la veille de la nativité des parents qui ont passé leur fête dans une posture indescriptible. D'autres ont perdu connaissance et certains hospitalisés.

Cette décision de rassembler d'un seul coup tous les fonctionnaires et agents de l'Etat pour leur verser leurs dus, - devrait faire l'objet d'une discussion au préalable entre le ministère des finances et celui de la sécurité publique.

Par ailleurs, on pouvait bien éviter cette situation qui a pris l'allure d'une crise administrative. Les agents de l'Etat pouvaient bien se faire contrôler dans leur département ministériel respectif. Pourquoi les avoir tous convoqués d'un seul coup au trésor public?

Ce que je pense, il y a encore du chemin à faire par nos différentes autorités qui maîtrisent très peu certaines réalités de l'administration publique. 


Mais je pense qu'on y parviendra un jour.

Qui va-t-on mettre en cause ici? Les fonctionnaires ou ceux qui ont convoqué cet attroupement géant?

2RL

25552304 1679836602079808 7813779489902015714 n

 

Ce qu'ils en disent

 

Yves Schamird Baliakado Non pas l'ignorance mais davantage l'irresponsabilité qui est proche de l'inconscience des autorités de Bangui. En effet, le chef de l'Etat a cru bon d'annoncer la régularisation des traitements (2 mois euh pardon 2 sim). Simplement il ne s'était pas assuré de l'aspect technique nécessaire (en amont) à la mise en oeuvre de ce versement. Par conséquent, il ne tire pas profitde l'effet d'annonce. Ce travail aurait dû être fait par son équipe de comm au lieu de faire du "bavardage inutile" qui provoque cette foule devant le siège du Trésor public : on se croirait encore au début des années 1960. 
Or, on aurait dû mobiliser les services déconcentrés de l'Etat en pôle : centre-est puis centre-ouest et sud, afin d'éviter cette occupation, certes ponctuelle mais ahurissante (asphyxiante) du domaine public en plein coeur de la capitale, source et proie faciles de tous les dangers : trouble à l'ordre public et autres conséquences. Mes amitiés YSB
1
Gérer
 
 · Répondre · 1h
Rocka Rollin
Rocka Rollin Ceci étant dit, tu viens de me rassurer de part ta réponse Yves Schamird. Je ne sais pas si les autorités avaient vraiment pensé à l'aspect sécuritaire ou non? Je trouve cela quand même grave à mon avis.
2
Gérer
 
 · Répondre · 1h · Modifié
Rocka Rollin
Rocka Rollin Dis Yves Schamird Baliakado et si le Parlement prenait pour une fois ses responsabilités dans le cas en l'espèce? Il y aurait eu des personnes blessées et des cas de morts signalés suite aux évanouissements
Gérer
 
 · Répondre · 1h
Nouhou Hassan
Nouhou Hassan Nous sommes dans le monde de la révolution numérique. C'est mieux d'avoir des données informatiques pour pouvoir compiler toutes les informations adéquates sur chaque fonctionnaire au niveau du Ministère de la Fonction Publique et celui des Finances. Faut les réactualiser chaque 6 mois ou chaque un an sur ledit système informatique. Cela évitera de faire déplacer des gens vers des risques inutiles. Il est grand temps de faire profiter à la nation les avantages des services numériques. Faites cette campagne intensément mon cher Rocka Rollin
Gérer
 
 · Répondre · 49 m
Chris Can
Chris Can Toutes les données sont disponibles à l'ONI...
Gérer
 
 · Répondre · 42 m
Nouhou Hassan
Nouhou Hassan Pourquoi ne sont elles pas exploitées au moment proprice Chris Can ?
Gérer
 
 · Répondre · 40 m
Rocka Rollin
Votre réponse...
 
 
 
Bertrand Ikavokakpa-Wamolomasatègna
Bertrand Ikavokakpa-Wamolomasatègna Mbi ténè na ya ti a ministère ti ala ni so a DAF à yéké da mbeni pèpè ? 
Et pourquoi tous ses fonctionnaires n'ont ils pas des comptes bancaires ou leur dû pouvait être traitée par leur direction administration et financière interne à chaque ministère 
...Voir plus
Gérer
 
 · Répondre · 29 m
Denilson Denilsone
Denilson Denilsone Les dirigeants centrafricains n'ont jamais eu la honte ou les soucis de leur population; publier l'image ou données, je pense qu'ils s'en fichiront pas mal de leurs gueuletons
omuald Bongombe Enregistrement des clés rib de la banque au trésor public.
1
Gérer
 
 · Répondre · 1h
Rocka Rollin
Rocka Rollin Je me demande pourquoi ce n'est pas fait?
Gérer
 
 · Répondre · 1h
Romuald Bongombe
Romuald Bongombe C'était fait à l'époque, les dépôts des numéros bancaires comme en RCA c'est toujours à l'époque coloniale ou tout est manuscrite (des passations de services de forme) voilà un peu la situation. A ce jour des cas de morts entre guillemets et des blessés graves enregistrés.
Gérer
 
 · Répondre · 1h
 
 
 
 
 

EDITO

RESEAUX SOCIAUX

Qui est en ligne ?

Nous avons 128 invités et aucun membre en ligne

NOS PARTENAIRES