NEWSLETTER

15672481 2186395964918810 703155370392980101 nChers imams et responsables islamiques,

Vu la tension socio-politique qui règne actuellement dans notre pays, il est très IMPORTANT de vous voir, nos leaders religieux de tracer définitivement une ligne de démarcation d'un côté, entre l'ISLAM et ces bandits armés du Km 5 et de l'intérieur du pays, et de l'autre côté, entre l'ISLAM et le monde politique centrafricain, très égoïste et inhumain.

 

Face à cette dure circonstance, je vous demande très humblement trois choses à savoir:

1- Se rapprocher des familles de toutes ces victimes innocentes et sans défense pour compatir à leurs peines en ce grand moment de tristesse qui traverse leurs cœurs.

2- Rejoindre tous les acteurs publics ou associatifs pour continuer à désarmer les cœurs, favoriser la cohésion sociale et la réconciliation entre toutes les communautés de la République Centrafricaine.

3- Organiser le plus rapidement possible, une rencontre nous les musulmans pour mettre sur la table les vrais problèmes qui minent notre ISLAM, qui se fait rattacher à tort à des situations loin de ses principes fondamentaux.

Cette rencontre doit être sanctionnée par de fortes recommandations pour résoudre définitivement ce problème qui nous met à mal avec nos compatriotes et surtout crée des dégâts collatéraux contre notre propre communauté.

Par ailleurs, j'appelle tous les musulmans du pays à rester calme, à éviter de tomber dans des pièges de ceux qui veulent utiliser notre religion pour justifier leurs motivations politiques, à ne pas circuler dans les zones chaudes ni répondre à des provocations de qui que ce soit. Devant toute gravité, faisons toujours un recours à la LOI du pays qui garantit l'ordre public.

N'oublions pas aussi de fermer hermétiquement dans nos rangs toutes les portes par lesquelles les mains extérieures s'en servent pour jouer leurs cartes de division, de la domination et du pillage de nos ressources naturelles.

Pour finir, le temps est à la grande prière pour implorer sans limite Allah, notre Seigneur Tout Puissant afin qu'IL nous aide à prêcher l'amour, le pardon et la tolérance et surtout à abandonner des pratiques susceptibles de créer des tensions intercommunautaires.

 

Fait à Strasbourg, le 02 Mai 2018.

 

Nouhou HASSAN.
(Maitre en Anglais et
Administrateur Civil)

Société (Articles en relation)

RESEAUX SOCIAUX

Qui est en ligne ?

Nous avons 48 invités et aucun membre en ligne

NOS PARTENAIRES